Si vous avez un enfant ou plusieurs enfants, peu importe que ce soit une fille ou un garçon, vous avez forcément connu cette situation. Votre enfant se met en colère, ses émotions débordent, son comportement est intolérable, et c’est parfois difficile d’y faire face et de garder son calme. C’est dure de gérer ses situations de cris, de colère, où votre enfant tape. Cela peut mettre notre parentalité à dure épreuve, surtout si vous avez plusieurs enfants. Car à ce moment là notre émotion et notre colère est également difficile à gérer face à cette crise. L’enfant essaye de tester ses limites, de capter l’attention des adultes, de voir jusqu’à quelles limites il peut pousser ses parents. Alors que faire, surtout quand vous êtes dans une démarche d’éducation bienveillante ? Voici une méthode de retour au calme, proposée par la psychologue Anne Raynaud. Je l’ai testé et je peux vous dire que ça marche !

Quand l’enfant crie sont besoin de sécurité affective

D’après Anne Raynaud, les comportements inappropriés des enfants seraient le résultat qu’un manque de sécurité affective. Pas de la maman ou le papa n’aime pas son enfant ou pas comme il faut. C’est plutôt que l’enfant ne le perçoit pas ou le perçoit mal. On parle ici d’enfant à l’age de 3 ans par exemple.  Alors comment aider son enfant à se sentir aimer, à se sentir mieux, à sentir qu’il a sa place au sein de la famille et parfois de la fratrie ? De quelle façon l’aider à mieux gérer sa frustration et ses colères noires ?

Elle explique que les enfants ont besoin de repère et de limites claires, pour qu’il puisse garder le contrôle. L’enfant aurait besoin de garder le contrôle sur son environnement pour se sentir en sécurité. Ce n’est pas forcément ce qu’on se dit en tant que parents, et pourtant, il semble que ce soit une grille de lecture sensée et juste.

Concrètement, comment aider son fils ou sa fille a garder le contrôler et à le sécuriser dans ses émotions ?

La psychologue parle par exemple du temps. Quand un parent dit « attends 5 minutes », cela est complètement abstrait pour l’enfant, surtout s’il ne sait encore déchiffrer l’heure. Elle propose donc d’acheter un petit sablier pour que l’enfant puisse matérialiser le temps.

Exemple : tu peux regarder ton dessin animé encore pendant 5 minutes, je te mets le sablier ici. Quand tout le sable est descendu, je viendrais éteindre la télévision. Ici, c’est plus facile pour l’enfant de comprendre que que l’adulte attend de lui.

La chaise de tranquillité ou de retour au calme

la chaise de tranquillité

Ce sablier peut servir également lors de la gestion des crises de colère de l’enfant. Elle propose, tout d’abord, de définir les conduites qui sont absolument interdites.  Cela peut être : ne pas dire de gros mots ou de mots méchants, ne pas taper, ne pas cracher … 3 ou 4 règles suffisent. Pour les autres, les parents pourront être plus souples et adapter leur réaction en fonction du moment. 

Une fois les règles établies, vous pouvez les inscrire et les coller sur le frigo par exemple. Ou créer un petit livre des règles à la maison, que vous déposerez dans une boîte spéciale. Pour donner un solennité à des règles de vie ou comportements que désormais tout le monde doit respecter : adultes comme enfants. 

Et si l’un ou l’autre déroge à l’un de ces règles, il va se calmer sur la chaise de tranquillité pendant un temps imparti. Un sablier doit être utiliser pour que l’enfant puisse comprendre et contrôler le temps passé sur cette chaise. 

les crises et colère des enfants

La chaise ne doit pas être installée à l’écart

Cette chaise ne doit pas être installée à l’écart de la famille, le but n’est pas d’isoler l’enfant qui s’est laissé submerger par ses émotions. L’idée est plutôt de formaliser la règle, et de rester dans une façon positive de régler le conflit. Si on s’écarte de la règle, si le comportement de l’enfant n’est pas approprié, il y a une conséquence claire, une réponse immédiate. Les parents doivent absolument s’y tenir, le papa comme la maman. C’est très important de donner un cadre et une limite claire à votre enfant.Si votre enfant a du mal à rester sur la chaise, restez à côté de lui le temps que le sablier s’écoule. Et à la fin du temps, s’il demande un câlin, faites lui : on tourne la page et on lui fait confiance pour la suite. 

Exemple : Votre fils tape son petit frère avec un livre tel un dragon furieux. Il sait que c’est interdit à la maison. Comment régir à son comportement et comment calmer la situation ? C’est simple : vous sa maman demandez dans le calme à votre fille d’aller s’asseoir sur la chaise. Vous mettez en route le sablier. Une fois le sablier vide, il peut vous faire un câlin si elle le souhaite et reprendre ses activités.

L’éducation positive ça marche ?

Au départ, votre enfant va peut être aller très souvent sur la chaise, il va peut être faire une crise. Mais rapidement cela va s’espacer. Vraiment, c’est une bonne méthode qui va vous aider dans votre parentalité bienveillante. Elle permet aux parents de ne pas crier, de garder son calme. Et pour les enfants, les limites sont claires. Il va apprendre à respecter des règles, à gérer une crise et une émotion qui est dure à encaisser. Les crises de colère et les cris vont s’espacer au fur et à mesure et son comportement va changer. Il aura bien sûr toujours besoin de l’attention de l’adulte et de vos câlins de parents. Surtout si c’est un enfant en âge d’aller à l’école. Il passe beaucoup de temps en classe la journée, il a donc besoin de bienveillance le soir à la maison.

Cette méthode n’est évidemment pas valable pour un bébé qui ne saura pas intégrer les règles établies et qui a un cerveau immature. Le problème n’est pas le même pour un bébé ou pour des enfants qui comprennent les choses. Pour les bébés qui se mettent en colère, la proximité ou le portage sont de bonnes solutions. Et de façon générale, peut importe le profil, le calme est souvent la clef pour bannir les cris, la frustration et tout autre problème lié à la sécurité affective des petits. Est ce qu’on éteint le feu avec des allumettes ? La réponse est simple non ?

Vous devriez aussi aimer :)

Comment bien habiller bébé la nuit dans sa chambre ?

Pour que votre bébé puisse bien dormir et profiter d’un sommeil réparateur,…