Les recherches sur le sevrage sont rares. Bien qu’il existe quelques études portant sur le sevrage dans différentes cultures ou sur les facteurs associés au sevrage, aucune évaluation scientifique, cependant, n’existe sur l’efficacité des différentes stratégies de sevrage. Ainsi, les quelques livres qui abordent le sujet sont basés sur l’expérience de consultantes en lactation, d’infirmières et de pédiatres. J’espère à travers cet article vous dire comment réussir étape par étape le sevrage de votre bébé. C’est un vrai travail pour changer l’alimentation bébé. Voici quelques conseils.

Choisissez le moment pendant lequel vous voulez sevrer votre bébé !

L’allaitement maternel présente de nombreux avantages pour la santé du bébé et même de la maman. C’est pourquoi les pédiatres recommandent, généralement, aux parents d’allaiter exclusivement pendant les six premiers mois et de continuer à allaiter tout en introduisant des aliments solides pendant la première année ou aussi longtemps que la maman et le bébé le souhaitent.

De nombreux parents sont heureux d’allaiter plus longtemps que cela comme beaucoup arrêtent bien plus tôt dans certains cas parce qu’ils n’ont pas de congé parental adéquat. Il existe même des mamans qui n’allaitent pas du tout, et préfèrent pour de nombreuses raisons utiliser et donner le biberon. Elles en sont parfois physiquement incapables. Mais elles doivent peut-être prendre un médicament qui est contre-indiqué pour l’allaitement, et qui pourrait donc avoir des conséquences sur la santé de bébé. Ou encore, les mamans peuvent décider de ne pas allaiter pour des raisons personnelles. Bref donner le sein à bébé est un choix personnel, qui doit être respecté.

Décidez de la façon de réaliser le sevrage de bébé !

le sevrage de bébé

En matière de sevrage, de nombreux parents n’adoptent pas une stratégie plutôt qu’une autre. Certains laissent l’enfant prendre l’initiative, mais fixent des limites quant à la fréquence et à l’endroit où il peut téter. Le bébé ne doit surtout pas être sevré d’un seul coup. Tant que votre production de lait est bien établie, vous pouvez réduire la fréquence de l’allaitement sans l’arrêter totalement. Votre corps s’adaptera.

Même les parents qui décident de n’allaiter qu’une ou deux fois par jour peuvent généralement maintenir leur production de lait. N’essayez pas d’arrêter brutalement, tout doit se faire progressivement, sauf si cela s’avère nécessaire.

Un sevrage brutal, notamment pour les mamans qui allaitent plusieurs fois par jour, peut entraîner une gêne au niveau des seins, un engorgement, des canaux bouchés ou même une mastite. Gardez également à l’esprit qu’il n’est pas rare que les bébés qui sont allaités refusent temporairement le sein, surtout lorsqu’ils ont entre 4 et 7 mois. Mais une grève de l’allaitement n’est pas un signe que votre enfant est prêt à être sevré. La plupart des enfants n’arrêtent pas l’allaitement, en tout pas avant d’avoir largement dépassé l’âge d’un an.

Comment procéder ?

Si vous choisissez d’amorcer le sevrage, commencez par éliminer lentement les séances d’allaitement. En éliminant doucement les séances d’allaitement sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines, vous réduisez le risque d’engorgement douloureux, qui peut entraîner des canaux bouchés ou des mastites.

Tout d’abord, choisissez une séance d’allaitement à éliminer par jour. Les bébés ont tendance à être plus attachés à la première tétée du matin et à celle qui précède le coucher, c’est pourquoi, on vous conseillera généralement de supprimer la tétée de l’après-midi.

Après plusieurs jours, et une fois que vos seins commencent à s’adapter, vous pouvez éliminer une autre séance d’allaitement par jour. Si vous avez supprimé une séance d’après-midi, vous pouvez en supprimer une tôt le matin ou la nuit plutôt que celle qui précède ou suit celle que vous avez déjà éliminée. Cela devrait réduire le risque d’engorgement. Vous pouvez continuer à supprimer des tétées de cette manière jusqu’à ce que votre enfant soit sevré.

Aidez votre enfant à s’adapter au sevrage !

Un sevrage lent aide non seulement votre poitrine à s’adapter, mais aussi votre enfant à s’habituer à ce nouveau rythme. Pour sevrer un bébé de 12 mois ou moins, essayez les stratégies suivantes pour faciliter le processus :

  • Offrez-lui des distractions pour l’empêcher de penser à l’allaitement. Donnez-lui un livre ou un jouet ou jouez à un jeu ensemble ;
  • Modifiez sa routine. Si la tétée du soir est particulièrement difficile à abandonner et que vous avez un partenaire, laissez-le mettre votre enfant au lit. Si c’est la tétée du matin qui pose problème, laissez votre partenaire se charger du réveil ;
  • Si vous allaitez habituellement à la maison l’après-midi, allez au parc. Développez de nouvelles routines qui éliminent l’allaitement de l’équation.

L’alimentation de bébé, au sein ou au biberon est une période centrale. Désormais quand vous devrez commencer à réfléchir au sevrage de votre bébé, vous aurez quelques conseils, qui je l’espère vous aideront dans cette décision.

Vous devriez aussi aimer :)

Comment bien habiller bébé la nuit dans sa chambre ?

Pour que votre bébé puisse bien dormir et profiter d’un sommeil réparateur,…