Quels sont les symptômes de la bronchiolite chez bébé ?

Total
0
Shares
les symptômes de la bronchiolite chez bébé

La France connait actuellement une épidémie de bronchiolite, une maladie virale qui peut toucher les bébés et qui est très contagieuse. L’Etat à même du enclencher le plan blanc face aux nombre record de contaminations. Voici ce que vous devez savoir sur cette infection respiratoire et les symptômes de la bronchiolite chez bébé.

Les symptômes de la bronchiolite chez bébé : bien les connaitre

La bronchiolite est la maladie infectieuse des voies respiratoires inférieures la plus fréquente chez les enfants au cours des deux premières années de leur vie, surtout entre le quatrième et le sixième mois.

Les bébés de moins de 3 mois sont très vulnérables à ces maladies pour deux raisons :

  • leurs poumons sont très petits et ne peuvent donc pas combattre beaucoup d’inflammations
  • les globules blancs qui nous protègent des infections ne sont pas encore complètement formés.

Au début de la maladie, les symptômes se rapprochent de ceux d’un simple rhume ou encore d’une rhinopharyngite. Dans un premier temps la fièvre n’est pas élevée, elle est modérée et légère. C’est lorsqu’une toux sèche apparait que cette maladie virale devient plus reconnaissable. C’est en effet la toux sèche qui va permettre de diagnostiquer avec plus de précision la bronchiolite.

Voici une liste des principaux symptômes de la bronchiolite chez bébé :

  • la toux sèche au début (notamment en cas de bronchite aiguë)
  • apparition de mucosités épaisses
  • la toux devient alors humide et provoque des râles caractéristiques
  • nez bouché,
  • maux de gorge
  • maux de tête et douleurs dans les membres.

Un autre signe du début de l’infection : votre bébé est irritable et n’a pas d’appétit.

« Nous renforçons les moyens de chaque région pour assurer la prise en charge des enfants et des familles »
François Braun – Ministre de la santé

La bronchiolite aiguë : quels sont ses symptômes et ses conséquences ?

Une bronchiolite aiguë a pour symptôme un fort gonflement inflammatoire des muqueuses, ce qui entraîne un rétrécissement ou une obstruction des voies respiratoires et une pneumonie. Chez bébé, ce sont les bronches et les bronchioles (qui sont les plus petites ramifications sans cartilage des voies respiratoires dans les poumons) qui sont touchées.

L’une des principales conséquences et que votre bébé doit respirer plus vite pour avoir encore assez d’air et commence à haleter. Lors de l’expiration, un sifflement, un râle ou un crépitement se fait entendre. De plus, des rétractions entre les côtes et au-dessus du sternum peuvent apparaître. Le rythme cardiaque s’accélère. L’essoufflement entraîne également des difficultés à boire, l’enfant refusant souvent le sein ou le biberon. La forte toux peut également déclencher des nausées.

Au moindre doute, consultez votre médecin généraliste ou un pédiatre avec votre bébé.

Quel traitement pour soigner la bronchiolite ?

Pour déterminer de quel virus souffre votre bébé, un peu de mucus nasal est analysé. Cette analyse est généralement faite lorsque votre bébé est pris en charge dans un service d’urgences ou dans un service pédiatrique à l’hôpital.

La bronchiolite étant une maladie virale, il n’existe actuellement pas de traitement type. Il n’est ainsi d’aucune utilité de prescrire des antibiotiques.

Ce sot donc les symptômes qui sont traités. Le but étant de soulager bébé afin qu’il puisse se rétablir dans les meilleures conditions. La toux et les symptômes durent souvent encore 1 à 2 semaines. La toux disparaît d’elle-même avec le temps lors d’une bronchiolite sans complications. Votre bébé voit son état s’améliorer au bout de 7 à 10 jours. Les médicaments contre la toux ne sont pas efficaces et ne sont donc pas recommandés dans le traitement de la bronchiolite. Votre médecin ou pédiatre peut également prescrire des antipyrétiques contre la fièvre.

La bronchiolite : une maladie très contagieuse

Pendant près de trois semaines, la bronchiolite reste très contagieuse. L’infection virale se transmet d’un enfant à l’autre par des gouttelettes expectorées, des sécrétions nasales ou de la salive. Les parents et les personnes qui s’occupent de l’enfant peuvent réduire le risque d’infection par le virus en mettant en place un certains nombre de gestes barrière. Ainsi comme vous l’avez fait pour vous protéger du Covid-19 :

  • lavez vous fréquemment les mains
  • portez un masque
  • désinfectez les surfaces que vous touchez
  • ne partagez pas la même vaisselle et les mêmes couverts

Quelles sont les complications d’une bronchiolite ?

Si la bronchioloite est mal soignée elle peut avoir des conséquences graves sur la santé de votre bébé. Cette infection virale peut en effet très rapidement mettre en danger la santé de bébé. En effet, si de moins en moins d’air parvient aux poumons, il y a un risque d’étouffement. En cas de manque d’oxygène, les lèvres et la peau sous les ongles commencent à devenir bleues. Les médecins désignent ce phénomène par le terme de “cyanose”.

Enfin, dans certains cas, la combinaison d’une perte d’appétit et de vomissements peut entraîner une déshydratation potentiellement mortelle. 

La bronchiolite est donc une maladie qui touche les enfants et plus particulièrement les bébés. Ses symptômes sont à prendre au sérieux pour permettre à bébé de se rétablir dans les meilleures conditions. C’est pourquoi un avis médical doit toujours être demandé au moindre doute.

D'autres articles à consulter