Par : - Publié le 01 juillet 2022 - 3 minutes

Le cycle menstruel est divisé en trois : la phase folliculaire, phase lutéale et phase menstruelle. Il est essentiel de bien comprendre ces trois phases pour mieux comprendre le syndrome prémenstruel.

1. La phase folliculaire

Les œufs se développent dans de petits « nids » dans les ovaires, appelés follicules. Pendant la période folliculaire, le follicule, qui finit également par libérer un œuf mûr, produit l’hormone appelée œstrogène. Ce follicule est stimulé par l’hormone hypophysaire appelée hormone folliculo-stimulante (FSH).

La FSH favorise également la production d’une autre hormone hypophysaire, l’hormone lutéinisante (LH), qui déclenche une méiose (division réductrice) de l’œuf.

Alors que les niveaux d’œstrogènes augmentent à mesure que le follicule grossit, les tissus et les vaisseaux sanguins de l’épithélium utérin deviennent de plus en plus denses afin d’être prêts pour l’implantation d’un ovule fécondé. Dès que l’ovule est mûr, le taux de LH atteint son maximum et le follicule libère l’ovule – ce processus est appelé ovulation. Le corps est maintenant prêt à concevoir.

Les taux d’œstrogènes, de LH et de FSH baissent, tandis que le taux de progestérone augmente dès qu’elle est libérée par le même follicule qui a précédemment libéré l’ovule.

2. La phase lutéale

Une fois que l’ovulation a eu lieu pendant la phase folliculaire, la phase lutéale commence.

Durant cette étape, les taux d’œstrogènes et de progestérone augmentent à nouveau et l’épithélium de l’utérus continue à se développer. L’ovule se déplace de l’ovaire vers l’utérus en passant par les trompes de Fallope.

En l’absence de fécondation, cette situation se produit pendant une période de 3 à 4 jours.

Si la fécondation n’a pas lieu, il n’y a plus de raison de nourrir le tissu utérin extrêmement vascularisé et dense (ce qui nécessite de nombreuses forces physiques). Le corps jaune (corpus luteum) meurt et les taux d’œstrogènes et de progestérone baissent à nouveau.

3. Les menstruations

Les règles sont un processus au cours duquel les cellules utérines meurent et sont éliminées à la suite d’un processus de mort cellulaire programmée (apoptose).

Le sang et les tissus quittent le vagin et les femmes peuvent souffrir de contractions musculaires – il s’agit de contractions de la musculature utérine destinées à éliminer l’épithélium.

Pour limiter les symptômes de votre syndrome prémenstruel, il existe de nombreuses solutions. Pour limiter les douleurs, votre médecin peut bien entendu vous prescrire des médicaments. Vous pouvez aussi essayer le CBD pour diminuer certains symptômes du SPM.

Vous devriez aussi aimer :)

Mes conseils pour habiller bébé durant la journée

Habiller votre nourrisson peut être un challenge, car vous ne savez pas…

Calendrier de grossesse : calculer les dates importantes de votre grossesse

  Il y a plusieurs façons de calculer ses semaines de grossesse.…

La culotte menstruelle bio : la culotte responsable

Les règles sont parfois synonyme de douleurs et d’inconfort. Pour soulager nos…