Croire ou ne pas croire au Père Noël ?

En ces temps de fiestas de fin d’année, je m’interroge pas mal… Je vous explique le pourquoi de cette interrogation. Je passe mon temps à expliquer à ma fille de 5 ans et demi que mentir, c’est moche. Que je préfère qu’elle me dise la vérité, même si je ne vais pas en être contente, plutôt qu’elle me pipeaute. Forte de ces grandes phrases balancées avec la fierté de la maman hyper psychologue que je ne suis pas, je lui mens éhontément en lui parlant du vieux barbu qui lui apporte des cadeaux chaque année.

Je ne suis pas trop « portée » sur le père Noël. Valentine n’écrit pas de lettre au père Noël et le grand barbu passe un peu quand il veut (par exemple le week-end dernier, car mes parents étaient sur Paris à ce moment-là et ne le seront pas pour le 24). Toutefois, je ressens un vrai malaise à mentir à ma fille, et me retrouve parfois un peu coincée. “Maman, pourquoi tu achètes du papier cadeau ? C’est pas le Père Noël qui prépare les paquets ?” “Heu ben si bien sûr… Mais… Heu… C’est juste au cas où il n’en aurait plus… Oh regarde, une licorne !”

J’essaie aussi (mais je faute, hein, ça m’arrive, je suis humaine !!!) de ne pas la menacer de non-passage du père Noël en cas d’enfant pas sage.

Je ne veux pas entretenir le mythe, et en même temps, je me dis que ça ne fait de mal à personne que cette petite fille croie au père Noël. C’est encore un petit bout d’enfance qui partira bien assez tôt. Mais je me dis aussi que plus dure sera la chute… Quelle déception ce sera pour elle le jour où elle va découvrir la supercherie !

Bon parallèlement, je me rends compte aussi que ce qui compte vraiment pour elle, ce sont les cadeaux. Samedi dernier, donc, pendant notre pré-noël familial, nous lui avons expliqué que le père Noël prenait un peu d’avance cette année… Une fois les cadeaux déposés au pied du sapin “en toute discrétion”, nous sommes allés la chercher en lui disant qu’elle avait loupé le père Noël, qu’il venait de passer. Après une déception d’environ 15 secondes, et un “mais par où il est passé ?” resté sans réponse, dès qu’elle a vu les cadeaux emballés avec son petit prénom dessus, toutes ses questions se sont envolées ! La priorité, c’était les jouets et elle a complètement zappé le truc chelou qui venait de se passer.

Quant à la Mini de 16 mois, le seul truc qui l’intéressait, c’était le bout de carotte laissé par “le renne” après son passage. Pour elle, on a encore le temps de voir venir :) .

Et vous, comment vous faites chez vous ? Vous entretenez à fond le mythe du père Noël ? Vous bottez en touche ? Dites-moi tout !

1 commentaire pourCroire ou ne pas croire au Père Noël ?

  • Article complètement en phase avec mon questionnement du moment…Je dois avouer que d’une part il y a mensonge, et d’autre part une forme de mythe, leur laisser travailler l’imaginaire. Je me demande quand on leur expliquera que le père noël n’existe pas en réalité (enfin, a priori :D). Même si on n’a personne qui vient déguisé et qu’on ne fait pas de lettre au père noël, on dit quand même qu’il passe. Si maman participe au « pas de père noël si vous n’êtes pas sage », point sur lequel je ne suis pas d’accord, je trouve que les laisser croire au père noël c’est un peu comme la petite souris, un mensonge qui fait travailler l’imagination.
    Je me questionne sur la réaction quand ils sauront, on saura quand on y sera, j’imagine que certains le prennent mal et d’autres non. Quoi qu’il en soit, ici l’important ici ce sont les jouets, très nettement !

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>