Poésie du soir, bonsoir !

« L’histoire du soir, c’est sacré » entend-on dire un peu partout. C’est vrai que cet instant est souvent délicieux. On est là bien calée, avec son enfant sur les genoux ou contre soi, on lui respire la nuque et les cheveux, on s’attendrit de le voir si absorbé par l’intrigue, si heureux de vous sentir tout près… Moui… Enfin parfois on est fatiguée. Parfois on a eu une journée exténuante et on aimerait juste se gratifier d’un petit verre de blanc et feuilleter tranquillement un machin quelconque ou papoter avec son chéri. Donc, parfois, l’idée de lire pour la 87ème fois de son existence Les trois bandits ou Marlaguette donne autant envie que de se baigner nue dans la Seine (oui, je parle des cas extrêmes). Il faut avoir le courage de se le dire après tout !

Moi, j’ai trouvé la parade ! Un jour, comme ça, par hasard, une idée subite.
Je ne dis plus « Non chéri, je suis trop fatiguée, j’ai eu une longue journée, on en lira une demain » (=déception, petit regard triste irrésistible, pleurs, air suppliant, la torture, quoi), je dis « Ce soir on va lire une poésie ». Et ça marche !

L’avantage d’une poésie, ou d’une fable de La Fontaine, c’est que c’est bien plus court qu’une histoire, même si votre enfant est fan de Petit Ours Brun (les livres de 4 pages, top ! :-)).
La première fois, j’ai dit ça un peu au hasard, pensant me faire rembarrer, mais il a attendu, curieux et interrogateur. Il a écouté, attentif, impassible, il avait l’air content. Il n’a rien dit sur le fait que c’était court. Je crois que les enfants sont sensibles à la musique de la langue (comme nous, quoi), bref, qu’ils savent apprécier la poésie (je parle des enfants de 5-6 ans) !

C’est vrai que j’ai de l’aide pour sélectionner les poèmes qui portent : j’ai gardé mon livre de poésie de quand j’étais petite. Je l’adorais, parce qu’il était illustré de tableaux classiques célèbres (ou moins célèbres) et je trouvais ça magnifique. Je continue à penser qu’il est génial. Les textes choisis sont vraiment très pertinents : Ballade à la lune de Musset,  la Belle au bois dormant (préféré de mon fils) ou Impression fausse (« Dame souris trotte, Noire dans le gris du soir… ») de Verlaine… ce sont de vrais poèmes d’auteurs, pas des comptinettes tartouillettes pour enfants. J’ai revu ce livre neuf en librairie mais apparemment le tirage est épuisé, donc on le trouve d’occasion sur Amazon. Je vous donne le titre et l’éditeur : Premier Livre de Poésie, de Gautier-Languereau. Mais rien ne vous empêche de vous faire votre petite sélection perso avec des poèmes que vous aimez !

Pour les fables de La Fontaine, j’ai trouvé un grand livre joliment illustré : Fables, Jean de la Fontaine, illustrées par Brigitte Susini, chez Gautier-Languereau aussi (mais c’est un hasard !). Mon fils apprécie. Je commence par lui lire la fable en entier, il écoute « la musique » sans m’interrompre et ensuite je lui explique ce que cela veut dire (ce n’est pas toujours évident de comprendre !). Parfois, c’est lui qui me dit directement ce qu’il a retenu de l’histoire… à part quelques petits détails c’est généralement ça ! Lecture et explications comprises, cela reste plus court que n’importe quel livre pour enfants !

Ah, les trucs de mère indigne…J Moi je dis qu’il faut assumer sa fatigue ! Lire une poésie de tout son cœur, c’est mieux que de lire une histoire d’un ton monocorde en baillant, non ?
Essayez, vous me direz !

1 commentaire pourPoésie du soir, bonsoir !

  • Sandrine

    Je n’avais pas pensé aux poésies, bon plan! Sinon, c’est vrai que même tout petit, mon poulet apprécie beaucoup de venir s’asseoir sur les genoux pour lire un petit livre… et de préférence, toujours le même!

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>