Vacances : on va voir quoi au ciné avec ses kids ?

Ça y est, les vacances sont lancées. Alors c’est chouette, tout ça, mais il faut occuper les enfants ! Heureusement, les programmations ciné sont en adéquation avec la période et nous proposent plein de belles choses à voir avec les kids. J’en ai vu pas mal, je vous débriefe.

Planes

Si vos enfants ont aimé Cars, ils vont adorer Planes. Sinon… Bof. Le scénario n’est pas très original, et on reprend vraiment les mêmes ingrédients que pour Cars, en remplaçant les voitures par des avions. Un petit avion de ferme rêve de devenir une star de la voltige et de la vitesse. Malheureusement, Dusty, c’est son nom, a le vertige… Pas vraiment le gabarit d’un champion ! Aidé par Skipper, un as de l’aéronavale, il va se qualifier pour le grand rallye du Tour du ciel. Voilà. Rien de très nouveau sous le soleil. En revanche, c’est plutôt très bien fait visuellement. À tenter, donc si vos enfants sont des aficionados du style Cars.
En salles depuis le 9 octobre.

Turbo


Alors, là, gros coup de cœur pour ce film extrêmement drôle ! On part un peu sur les mêmes bases que pour planes : un escargot ordinaire rêve de devenir le mollusque le plus rapide du monde. Il ne supporte plus la lenteur de ses amis gastéropodes et est un grand fan de courses de vitesse et en admiration totale devant Guy La Gagne, le plus grand champion de course automobile. À la suite d’un accident étrange, il se retrouve plus rapide que l’éclair. Il se lance alors un défi fou : pendre le départ à Indianapolis contre Guy la Gagne.

Ce film est hyper sympa. Il est bourré d’humour et très accessible, même aux plus jeunes. Je dirai qu’on peut y emmener ses enfants à partir de 4-5 ans. Ils vont rigoler, avoir peur pour ce chouette petite escargot lors des courses contre des vraies voitures. Turbo, c’est l’anti-héros par excellence, celui pour lequel on aime s’emballer. C’est vraiment une bonne surprise.
En salles depuis le 16 octobre.

L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet


Un nouveau film de JP Jeunet est toujours un événement en soi. Personnellement, je n’avais pas trop aimé Micmacs à tire-larigot. TS Spivet m’a réconciliée avec le monsieur. C’est l’histoire d’un jeune garçon surdoué, passionné de sciences, qui passe son temps à représenter précisément ce qui l’entoure sur des carnets. Toujours prêt à relever des défis, il envoie au célèbre Smithsonian Museum de Washington le schéma d’une de ses inventions : la machine à mouvement perpétuel. Bingo ! Il remporte le Baird Award et est attendu à la capitale pour recevoir son prix. Mais personne n’imagine une seconde que le gagnant n’a que 10 ans et vit au fin fond du Montana. T. S. va quitter son ranch et entreprendre un long voyage pour aller récupérer sa récompense.

J’ai été conquise par cette histoire, que je connaissais déjà pour avoir lu le roman. Le jeune acteur qui joue TS est incroyable, touchant, craquant. La réalisation de JP Jeunet est comme d’habitude hyper inventive et surprenante. On suit le road trip de ce jeune garçon avec une infinie tendresse, mais aussi un cœur de maman, qui a la trouille pour un petit 10 ans qui s’en va traverser les États-Unis tout seul !

Un bémol tout de même : pour moi, la scène cruciale du film est ratée. Elle aurait pu être sublime… au final elle manque d’émotion. (Vous me direz ce que vous en pensez, hein !)

Les enfants à partir de 7-8 ans devraient accrocher à cette histoire géniale. Si vous avez des enfants bons lecteurs autour de vous, offrez-leur le roman de Reif Larsen dont est tiré le film. Il est génial !
En salles depuis le 16 octobre.


Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill


Autant la BD d’Émile Bravo était un petit bijou de tendresse, autant je trouve le film raté et flemmard. En terme graphique surtout.

L’histoire est toujours aussi belle : Jean a 6 ans dans les années 70 et fait sa rentrée à la grande école. Un moment important mais aussi perturbant pour Jean, d’autant que sa maman lui manque. Sa maman est absente. On lui a dit qu’elle était tout le temps en voyage. Il le sait puisque sa petite voisine Michèle, qui elle sait déjà lire, reçoit des cartes postales que la maman de Jean lui envoie. Elle y raconte les aventures folles qu’elle vit… à moins que ce ne soit l’imagination de Michèle qui fasse vivre la maman de Jean…

Si vous ne connaissez pas la BD vous pourrez être touchés par ce film d’animation bien loin des gros blockbusters de Disney, Pixar et Cie. Si vous êtes fan de la BD, vous allez râler !

En salles le 23 octobre.

Et pour les très grands enfants que nous sommes, je conseille vivement 9 Mois ferme de et avec Albert Dupontel. Avec aussi Sandrine Kiberlain. J’ai trouvé ce film génial et il y avait longtemps que je n’avais pas autant rit au ciné !

Bonnes toiles !

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>