Préparer le terrain pour l’arrivée d’un deuxième bébé

Lorsque j’ai su que j’attendais mon deuxième enfant, une des questions qui m’a beaucoup taraudée était : comment va réagir la grande ? Je ne doutais pas de son côté grande sœur bien intentionnée, mais passer du statut d’enfant unique à celui de partageur de maman-papa, ça doit être hyper compliqué. Pour que ça se passe en douceur (ou en tout cas le plus possible), on a utilisé quelques trucs.

Préparer le terrain avec des bouquins. Évidemment, c’est la base. Mais trouver les bons livres n’est pas toujours facile.

Dans le ventre de maman, de Jo Witek, illustré par Christine Roussey, éditions La Martinière jeunesse. C’est un livre que j’aime beaucoup. D’abord, parce que je suis une grande fan des dessins de Christine Roussey. Ensuite parce que ce livre est très simple, hyper tendre et poétique. Sur les pages de gauche, le ventre de maman s’arrondit, et sous un rabat se cache le bébé qui grandit lui aussi. Sur les pages de droite, sa sœur l’attend et lui raconte sa vie et ses envies.

Ma fille a adoré ce livre qu’on a lu et relu.

• Le coup du cadeau. Histoire de faire entendre à la grande, que le bébé qui allait arriver n’était pas qu’un truc tout rouge qui braille à longueur de journée (et de nuit accessoirement), on m’a conseillé d’organiser un échange de cadeau. Le bébé allait arriver avec un cadeau pour sa grande sœur (une boîte de Playmo qui nous a bien servi pour l’occuper à la maternité), et la grande devait elle-aussi offrir un cadeau à sa sœur. On est donc allée ensemble choisir un doudou pour le bébé. C’était un truc hyper important pour la grande. Il fallait choisir le bon doudou, le plus doux, le plus beau… Cet échange de cadeau a super bien marché. La grande parle encore régulièrement des super Playmobil que sa sœur lui a apportés.

• L’assitant(e) officiel(le). Un peu avant la naissance, j’ai promu la grande : mon assistante officielle. Elle m’a donc aidée à préparer la valise pour la mater, la chambre du bébé. Elle a décidé quels étaient les doudous qu’elle voulait mettre dans le lit de sa sœur, le premier pyjama qu’elle allait porter… Elle était hyper fière. Une fois le bébé arrivé, mon assistante s’est mis en action. Elle me tendait le coton pour le change, me préparait les couches, etc… Sous mon contrôle, évidemment, elle a appris à déshabiller sa sœur pour aller au bain, dès qu’une tétine tombait, elle se jetait dessus pour la ramasser…

Ma difficulté a été de ne pas aller trop loin. Il ne fallait pas qu’elle se sente responsable de sa sœur. Une nuit, elle s’est levée pour me réveiller et me dire “Ma sœur pleure, tu veux que j’y aille ?” Ma choupette de 4 ans se prenait pour une maman. J’ai donc du un peu détricoter ce que j’avais construit. Lui rendre sa place d’enfant, de grande sœur aimante mais pas une mini-maman.

Aujourd’hui, 1 an après l’arrivée de la Mini, les deux sœurs s’adorent. La petite colle un peu des baffes à la grande, et cette dernière s’enferme désormais dans sa chambre quand elle joue, mais je crois qu’elles ont chacune trouvé leur place.

J’espère.

Z’ont pas l’air malheureuses en tout cas :)

5 commentaires pourPréparer le terrain pour l’arrivée d’un deuxième bébé

  • Gencode25

    Trop chou, et tellement émouvant :) ça me donnerait presque envie mais …. Finalement non … J ai encore envie de profiter de ma grande ^_^

  • Estelle

    @Gencode25 : je te comprends ! En même temps, tu en profites toujours, même quand tu as un deuxième ! Tu découvres ta grande sous un nouveau jour :)

  • Marie

    Merci pour ton témoignage tendre et touchant!

  • Aylin

    C’est beau! ça me fait penser à mes filles, l’ainée va avoir 3 ans et la petite 2ème vient d’avoir 3 mois. Parfois la grande montre des signes de jalousie quand elle veut un câlin pile poil au moment où j’ai la petite dans les bras, mais elle sait aussi se montrer très attentionnée : donne le doudou à sa petite soeur et quand cette dernière pleure, elle lui caresse le visage en lui disant : »faut pas pleurer petit « Miou-miou », ça va aller, on est là »… On a voulu qu’elles soient assez proches en âge pour qu’elles puissent jouer ensemble, mais du coup, j’ai parfois l’impression qu’on accorde pas assez de temps à la 2ème car l’ainée a encore beaucoup besoin de nous…

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>