Le jour où j’ai vraiment repris le sport (et où je me suis sentie très très vieille)…

Jusqu’à mes 30 ans, j’ai été relativement sportive. 18 ans de danse moderne (ouais, ouais, avec justaucorps, gala de fin d’année, toussa), du tennis à l’adolescence (c’était un peu mes parents qui m’obligeaient, mais au final, c’était bien), un abonnement au Club Med Gym ultra-rentabilisé dans mes premières années de boulot (en mode je fais un Body Pump enchaîné à un L.I.A. et je ne sais pas à quoi correspondent ces noms chelou-branchouille)… Bref, j’ai jamais couru un marathon, mais j’étais pas non plus une molasse.

Et puis, j’ai eu des enfants.

Et j’ai trouvé comme bonne excuse que je n’avais plus le temps (sauf que des fois, c’était vrai).

Et puis les kilos en trop n’ont plus voulu se barrer tout seuls. Les chiens.

Donc je me suis dit qu’il fallait que je me remue. Pour ma santé, pour mes fesses, et pour les soirées où du coup c’est Papaours qui prendrait le relais avec les naines.

Sauf que… après 5 ans sans exercice physique (je ne compte pas mon pauvre abonnement au Power Plate où à coups de 30 minutes par semaine, la machine a fait remuer ma Jelly corporelle), la “reprise” ne s’est pas avérée aussi simple que je le pensais/espérais/priais pour.

J’ai donc repris un abonnement au CM Gym. Car il y en a un qui a ouvert pas loin de chez moi. Et que j’ai une copine inscrite. Parce que y aller toute seule, c’est juste mort.

Je me suis dit que j’allais commencer tout doux : le yoga. Bon, autant être honnête, je croyais que le yoga, c’était méditation, ouverture de chacras et position du lotus. En fait, le premier cours m’a tué. Je n’ai aucune force dans les bras (pourtant je pensais que porter un enfant de 9 kilos à longueur de journée ça musclait ! Ben non.), plus aucune souplesse et l’équilibre d’un vieux bourré.

Mais j’ai trouvé ça chouette. J’ai donc réitéré, et vais au cours toutes les semaines.

Mais je savais que j’allais devoir passer par la case Cardio. Pour puiser dans ses réserves (et réserves il y a), y’a pas mieux.

Après 3 semaines à tergiverser, j’ai élu le cours de Step de jeudi soir, 20 heures. C’était jeudi dernier. Bon, dès le départ ça partait mal : ma copine m’a laissée tomber. Lâchement. Genre, elle avait du boulot… (Élo, je te balance, je m’en fous.) Bon, je me suis quand même motivée et j’y suis allée.

Il y a quelques années, le Step, je trouvais ça cool. C’est un peu chorégraphié, je trouve que ça rend l’effort physique plus supportable. Tu te concentres sur les enchaînements, tu oublies un peu que tu luttes. Donc quand la “coach” (ouais, au CMG on a des “coachs”) a demandé qui n’avait jamais fait de Step, j’ai pas cru utile de lever la main. Deux minettes de 20 ans l’ont levée, elles, leur main. Je me suis dit que je serais pas la plus ridicule, c’était déjà ça de gagné.

Je croyais.

Je vais pas vous raconter le cours dans son entier (le revivre serait trop dur pour moi), mais mon bilan personnel de cette heure de torture est celui-ci : je n’ai pas de souffle, pas de jambes, j’ai la mémoire d’une huître (à savoir j’oublie les mouvements qu’on a fait deux minutes avant), je ne sais pas tourner sur un Step, je dois avoir un problème d’allergie au cardio car je sors d’un rouge écarlate digne d’une allergie à un fruit de mer avarié et je ne différencie plus ma gauche de ma droite.

Pas mal, non ?

Pour ne rien gâcher, c’était jeudi soir et aujourd’hui, lundi, j’ai encore des courbatures (vous saviez, vous, qu’on pouvait avoir des courbatures à la plante des pieds ?! Moi non. Mais maintenant si.).

Et évidemment, les deux minettes de 20 ans “débutantes” ont assuré et sont sorties avec une petite goutte de sueur sur la tempe, pendant que j’essorais mon tee-shirt…

Bref, pendant une heure (+ 4 jours de récupération), j’ai eu 60 ans.

Et ce jeudi, quand j’y retournerais (parce que oui, je vais y retourner, parce que je suis un peu susceptible sur les bords et m’être sentie aussi nulle m’a sacrément agacée), si la “coach” demande s’il y a des débutants, évidemment, je lèverais la main :).

1 commentaire pourLe jour où j’ai vraiment repris le sport (et où je me suis sentie très très vieille)…

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>