Les critères de choix d’une bonne poussette

Bon, je n’ai toujours aucune idée de la poussette que je choisirai pour Super Bébé, mais à force de tanner mes copines et de compiler tous les articles possibles sur le sujet, je commence à me sentir prête à écrire pour les magazines de puériculture ! Le secret, pour ne pas se planter, c’est de se représenter très concrètement ce que l’on va faire avec sa poussette pour cibler le modèle adapté à ses habitudes d’utilisation et à ses contraintes.

Voici donc, en exclusivité mondiale, LA check list qui fait le tour des bonnes questions à se poser avant de se lancer.

criteres-choix-ideale

Illustration: charlottedujour.com

1. La question de l’âge de l’enfant

Quel âge a l’enfant ?

Vous avez vu ce que dit mon pédiatre ( lire: « Critères de choix d’une bonne poussette : l’avis de mon pédiatre« ), pas de poussette canne avec hamac mou non inclinable avant 9 mois, ou idéalement 1 an.

Si l’enfant est nourrisson, il faut privilégier la position semi inclinée.

Donc pour les tout-petits, c’est poussette américaine avec dossier inclinable ou combiné 2 en 1 (poussette + cosy qui fait siège auto) ou 3 en 1 (poussette + nacelle / siège auto). Vous pouvez relire mon post ABC Poussettes si vous ne connaissez pas la différence entre un 2 en 1 et un 3 en 1 !

De 0 à 6 mois : nacelle ou pas nacelle ?

De 0 à 6 mois, on peut mettre l’enfant dans une nacelle, qui a beaucoup d’avantages (lire « Les nacelles: avantages et inconvénients« ), mais tout le monde n’est pas pour (lire: « Critères de choix d’une bonne poussette : l’avis de mon pédiatre« ).

Combien de temps comptez-vous utiliser la poussette ?

Une poussette pour combien de temps ?

Si vous souhaitez utiliser la poussette jusqu’aux 3 ans de l’enfant par exemple, il faut choisir un modèle très évolutif. Alors que si vous comptez de toute façon acheter une petite poussette canne vers ses 1 an, vous pouvez privilégier le confort aux dépends de la légèreté.

2. Votre mode de vie

En ville, à la campagne ?

Vous pouvez relire mon post « Poussette des villes, poussette des champs » à ce sujet et pour avoir une sélection de poussettes adaptées, mais pour résumer :

Si vous habitez en ville, votre poussette doit être maniable, tourner facilement, ne pas être trop large (pour passer dans les petites rues et les magasins), voire se plier facilement (s’il y a trop de monde dans le bus par exemple).

Les 3 roues sont moins maniables que les autres, surtout pour monter et descendre les trottoirs.

Si vous habitez à la campagne, les critères essentiels sont : les roues grandes et larges, le nombre de roues (les poussettes à trois roues sont alors conseillées), la suspension et le confort. Il existe de nombreuses poussettes dites « tout terrain », qui sont conçues pour amortir les chocs dus aux terrains inégaux pour le bébé (voir par exemple la petite sélection que j’ai faite).

Habitation

Habitez-vous dans une maison ou un appartement ? Avez-vous un ascenseur ou un escalier ? Avez-vous de la place pour garer la poussette (cage d’escalier, local spécial) ou pas ? En fonction de toutes ces questions, étudiez bien l’encombrement de la poussette, pliée ou dépliée. Dans un appartement en ville, il faut que la poussette soit la plus compacte possible lorsqu’on la plie. Si vous avez un ascenseur, vous la monterez jusqu’à chez vous, alors que si vous avez des escaliers, vous la laisserez sans doute dans la cage d’escalier. Certaines poussettes tiennent debout une fois pliées, mais pas toutes !

Attention, les poussettes à grandes roues sont souvent encombrantes une fois pliées !

Moyen de locomotion

En voiture : Il faut que la poussette se plie et se déplie facilement et vite, et qu’une fois pliée, elle rentre dans le coffre de la voiture !

Les nacelles ou coques qui se clippent sur la poussette et se transforment en siège auto peuvent vous faciliter la vie. Cela peut donc valoir le cas d’investir dans un « 3 en 1 » (lire « ABC Poussettes« ).

En bus : votre poussette doit être légère (pour la monter du trottoir au bus), étroite, si vous voulez passer par la porte avant du bus, et si vous ne voulez pas prendre toute la place quand le bus est bondé !

3. La qualité, la sécurité et le confort

Sécurité

Le premier réflexe est de vérifier la présence de la norme NF S 54-001. Si la poussette n’a pas obtenu la norme, c’est simple, ne l’achetez pas !

Les marques (même si ce sont des sous-marques, type Bébé Relax, sous-marque de Bébé Confort) sont malgré tout pour les poussettes un vrai gage de qualité et de visibilité sur les questions de sécurité. Et plus la marque est connue, plus vous serez tranquilles avec les questions de SAV s’il y a un problème avec la poussette ou l’un de ses composants après l’achat.

Confort pour le bébé

Assise bien rembourrée, suspensions, dossier inclinable… votre bébé va passer du temps dans cette poussette, alors son confort est fondamental !
Un bon conseil de mon amie Rozenn : venir avec un bébé (le vôtre si vous l’avez déjà J ou celui d’une copine) en magasin pour voir s’il a l’air bien dans la poussette qui vous intéresse ! Vous verrez que le test est très parlant !

Confort pour vous

On me dit que les guidons barre sont plus maniables que les poignées (plus faciles à piloter d’une main).

Le guidon réglable en hauteur, c’est un plus, surtout pour celles qui sont grandes (et pour les papas !). Sinon, attention à votre dos, surtout si vous ajoutez un marchepied pour votre aîné (conseil d’une bonne copine multipare) !

4. Le prix

On n’en parle souvent qu’en dernier, et pourtant, c’est un critère essentiel ! Certaines marques de luxe (Bugaboo, Stokke, etc.) n’ont pas peur d’afficher des prix astronomiques. Inversement, les poussettes vendues dans les supermarchés ont des prix tout petits… mais on peut se demander si la qualité et les exigences de sécurité suivent (à mon avis, non !). Donc, quand le budget est serré, il faut trouver un juste milieu, soit en renonçant à certains aspects de la poussette (la nacelle par exemple), soit en ciblant les modèles à bon rapport qualité-prix (on m’a signalé que Red Castle faisait des modèles très complets et pas trop chers), soit, pourquoi pas, en achetant en seconde main ! Je crois que je vais faire un post là-dessus un de ces jours, parce que je dois dire que quand je vois les prix, je flippe !

Les « petits plus » qui changent tout !

- Les tissus lavables en machine : c’est très important si vous réutilisez la poussette pour un second enfant !

- L’option réversible côté route / côté parent : cela peut être agréable quand le bébé est tout petit, mais peu de poussettes le proposent

- La possibilité d’accrocher un panier ou un filet pour les affaires du bébé ou les courses : ben oui, ça parait bête, mais quand on ne peut pas accrocher de sac à la poussette, on est bien ennuyée pour tout transporter… et sous la poussette au ras des caniveaux ce n’est pas très hygiénique!

- Les accessoires livrés avec le modèle : je ne sais pas si c’est le cas dans toutes les boutiques, mais parfois quand on achète la poussette on peut avoir gratuitement une capote, une protection pluie, un pare-soleil, une moustiquaire, une chancelière, une ombrelle, un sac à langer… ça permet de réaliser une économie sympa (sauf si on n’avait aucune intention de les acheter…). Mon amie Mélanie a eu plein de trucs gratos quand elle a acheté sa Bugaboo…

8 commentaires pourLes critères de choix d’une bonne poussette

  • Delph

    Bonjour et un grand merci pour ce blog vraiment intéressant !
    Enceinte de 5 mois je commence à me pencher sur cette histoire de poussette, et j’en ai vu une qui a l’air pas mal, la Trio for me de Chicco (un combiné 4 en 1), mais tu n’en parle pas (ou pas encore !)dans ton blog.

    Qu’en penses-tu, tu la trouve bien ?

  • Vanessa

    Je l’imprime et j’y vais !!!!
    Merci !
    C’est mon jour de chance aujourdhui en plus il fait bô :-)

    PS : tu nous diras quand tu aura trouver !?!?!!

  • Estelle

    Delph, c’est vrai, je ne parle pas de ce modèle parce que pour l’instant je n’en avais pas encore entendu parler, mais j’ai discuté avec une maman qui avait une Chicco (ce n’était pas ce modèle, je me serais souvenue du nom) la semaine dernière au parc et elle en était très contente… Chicco est un peu absente de mes sélections, mais je vais me pencher SERIEUSEMENT sur la question, et corriger tout ça ! :-))

  • Estelle

    Bien sûr Vanessa que je vous tiendrai au courant de mes recherches! Et je vous ferai partager mes bons plans…
    A bientôt sur Bébéours!
    Estelle

  • bonjour ! très intéressant c’est article et j’aime beaucoup ton blog !

    j’ai fait un article sur les poussettes moi aussi et je vais mettre un lien vers cet article car c’est vraiment complet….petite critique tout de même « – L’option réversible côté route / côté parent » est très importante pour moi et mérite d’être étudiée; ce que j’ai fait dans mon blog ;-) ici http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/article-29041327.htm presque le week-end chouette!

  • Estelle

    Merci Melle Biotupp! Ton blog aussi est très chouette et ton option « coté parent » plutôt convaincante! Bon WE ensoleillé à toi et ton p’tit loup;-)

  • Veronique

    tout a fait d’accord sur le coté pratique de la poignée ‘barre’ de la poussette, et aussi l’intérêt de l’option ‘face à Maman’ pour le début. Par contre, une amie qui bosse chez Bugaboo m’a dit que ce n’était pas indiqué de mettre un sac aux poignées de la poussette, cela abime le chassis et déséquilible la poussette => ce n’est pas safe et risque de fausser le châssis sur le long-terme. Mieux vaut mettre ses courses et sacs à langer sous la poussette.

  • Looking forward to reading more of the comments here.

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>