Le transat : questions et conseils

Quand on attend un bébé, il y a toujours les questions rituelles « C’est une petite fille ou un petit garçon », « c’est pour quand » ?

Au fur et à mesure que la grossesse avance, on s’entend poser des questions de plus en plus précises, notamment de la part des personnes proches qui croient bien faire (ou non) en vous posant des colles sous forme de check list : « Alors ? Tu es prête ? Tu as la poussette ? Tu as le lit ? La table à langer ? Le transat ?… »

transat

Illustration: charlottedujour.com

Et on reste généralement pétrifiée parce que, non seulement on n’a parfois qu’un ou deux, voire  aucun des articles cités, mais on réalise que c’est TRES grave, et qu’on est probablement une future mère irresponsable d’ignorer à ce point cet automatisme naturel de foncer acheter toute la panoplie dès la 2ème échographie…

Bref. Pour la poussette, j’ai des arguments « non je ne l’ai pas encore choisie, justement j’écris un blog à ce sujet… ». Mais pour le transat ? C’est vrai ça, pour Raphaël, j’avais un transat ! Un transat Maclaren rose prêté par mon autre belle-soeur, qui m’a pas mal servi je dois dire.

Je l’ai utilisé à partir du moment où Raphaël a eu 1 mois et demi à peu près, en le mettant juste un petit quart d’heure par jour au début (et encore, pas tous les jours), quand j’étais dans la cuisine, ou quand je prenais ma douche et qu’il pleurait (oui quand j’y pense… je le mettais juste devant la douche, comme ça il sentait que je n’étais pas loin… un truc que je ne ferais plus maintenant, mais c’était mon premier, et j’avais un peu de mal à couper le cordon, même pour 5 minutes !).

Et puis vers 3 mois de plus en plus, cela me faisait une « 3ème position » entre son lit et mes bras quand j’avais quelque chose à faire. Je dois dire que Raphaël aimait assez cela !

En plus d’être confortable et bien stable, ce transat Maclaren (il faut que je retrouve la référence exacte) était vibrant (oui, vibrant, je vais vous expliquer…). Il était équipé d’un petit moteur à pile qui produisait une vibration (légère hein, c’était un transat pour bébé sérieux, pas un PowerPlate !) censée apaiser, voire endormir le bébé. Ma belle-soeur était folle de ce truc, et je me souviens qu’elle faisait vibrer sa fille (:-)) chaque fois qu’elle la mettait dans son transat (souvent), mais moi je ne m’en suis jamais tellement servi. Je vais me renseigner sur les modèles de transat pour savoir si c’est une option courante…

Enfin, ce post pour dire que ma prochaine quête… est celle du TRANSAT MAGIQUE !

Faire un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>